diagnostic audit pollution, gestion des sites et sols pollués DIASTRATA ENVIRONNEMENT


Inventaire départemental et pré-diagnostic des décharges brutes - Diagnostic de décharges communales (ordures ménagères OM, encombrants, tous déchets) - Evaluation des impacts environnementaux - proposition de réhabilitation et chiffrage des travaux - Maîtrise d'oeuvre des travaux de réhabilitation des décharges - DIASTRATA Géosciences et Environnement au service des particuliers, industriels et collectivités


Excavation de déchets enterrés masqués

Inventaire et diagnostic simplifié des décharges brutes
et sauvages à l'échelle départementale

doc décharges à télécharger

La loi du 13 juillet 1992 a défini le cadre d'une rénovation de la gestion des déchets. Jusqu'à une période encore récente, une grande partie de nos déchets (ordures ménagères, encombrants [gros électroménager, vieux meubles, éléments de carosserie, pneus, batteries, fûts et conteneurs divers, etc.], déchets végétaux, déchets industriels banals [dont les gravats de démolition] ...) finissaient sans tri dans des décharges brutes. Ces lieux de dépôts étaient souvent non autorisés au sens réglementaire du terme. Ils peuvent encore être la source de pollutions des eaux souterraines et superficielles, ils entrainent des nuisances visuelles et olfactives et des atteintes à l'environnement (dégradation des paysages, prolifération de rats, envols de sacs plastiques et autres déchets légers, odeurs nauséabondes, pollution des nappes phréatiques...). La décomposition bactérienne des déchets putrescibles engendre la production de biogaz et de lixiviats. L'accumulation des biogaz (dont le méthane) au sein du massif de déchets présente sous certaines conditions un risque d'explosion et de feux spontanés.

Depuis de nombreuses années, ces décharges sont interdites, et il est nécessaire de réaménager, réhabiliter ces sites, même anciens, même si ils ne sont plus en usage, afin de faire cesser ou de réduire significativement les nuisances qu'ils peuvent encore produire aujourd'hui.

Décharge communale tous déchets

Massif de déchets

Dans ce contexte, la réalisation d'un inventaire avec pré-diagnostic de ces décharges à l'échelle intercommunale ou à l'échelle départementale s'avère nécessaire. Cet inventaire consiste à :

  • recenser les sites,
  • réaliser un diagnostic simplifié de chaque site et estimer sa dangerosité en reconstituant son histoire et en le replaçant dans son cadre géologique, hydrogéologique, géographique, anthropique,
  • faire un calcul de risque pour chaque site (approche par notations multicritères),
  • hiérarchiser les sites de façon à identifier les situations à risques importants,
  • proposer et chiffrer les interventions à mettre en oeuvre par site (étude de diagnostic approfondi ou directement réaménagement, mise en sécurité et banalisation du site),
  • élaborer un programme - planning de ces interventions en tenant compte des moyens des collectivités.

DIASTRATA réalise intégralement cet inventaire en suivant les recommandations et méthodologie de l'ADEME.

DIASTRATA a déjà réalisé :

  • l'inventaire et le pré-diagnostic (= diagnostics simplifiés) des décharges des départements des Alpes de Haute-Provence (244 décharges identifiées et diagnostiquées) et du Territoire de Belfort (plus d'une centaine)
  • le pré-diagnostic d'une sélection de 60 décharges du département de l'Isère,
  • les études de diagnostic environnemental approfondi et de réhabilitation de 38 décharges de la Communauté de Communes du Sinémurien (Semur-en-Auxois, 21) et de 10 décharges du département de la Somme,
  • et d'autres études de diagnostic environnemental approfondi et de réhabilitation d'une vingtaine de décharges ou de stockage de mâchefers dans diverses communes, avec assistance à maître d'ouvrage ou maîtrise d'oeuvre des travaux de réhabilitation puis suivi environnemental post-réhabilitation.



Réhabilitation de la décharge de Massieux (01)

Réhabilitation de décharges communales


Consultez aussi la page
décharges

Une décharge, même fermée, engendre un ensemble de nuisances (mauvaises odeurs, envols de déchets, présence d'animaux nuisibles, incendies, dégradation du paysage, ...). Une décharge représente aussi un ensemble de risques :

  • risques de pollution des eaux (nappe phréatique, cours d'eau proche) par écoulement et infiltration des lixiviats (jus) produits par le massif de déchets,
  • risques d'explosion et d'incendie dus à la production de biogaz.

La réhabilitation d'une décharge, ce n'est donc pas seulement un effacement de nuisances visuelles et olfactives. C'est en premier lieu de supprimer les impacts que le massif de déchets peut avoir sur les milieux (eaux souterraines et superficielles, air) et les risques qui en découlent. La réhabilitation doit donc se placer à la suite d'une étude des impacts potentiels qui va conduire à définir les travaux et matériaux à mettre en oeuvre : nettoyage, remodelage de forme, pose de géotextiles ou apports d'argile, etc. avec étude comparée des coûts selon les scenari envisagés.

Décharge communale en activité

Réhabilitation de la décharge de Praz-sur-Arly (74)

Exemple de réhabilitation

Après remodelage de la forme pour donner des pentes suffisantes pour favoriser le ruissellement de l'eau, pose successive de couches de matériaux naturels de qualité contrôlée.



Confinement du massif de déchets avec réaménagement des berges, Praz-sur-Arly (74)
Réhabilitation de la décharge de Trept (38) - remodelage
Décharge de Trept (38) réhabilitée, après végétalisation

Haut de page



DIASTRATA S.A.S.
DIASTRATA ENVIRONNEMENT
4760, route de Strasbourg - Vancia - 69140 RILLIEUX-LA-PAPE - France
Tél. 33 (0)4 78 68 27 99 - 33 (0)4 78 03 56 64
Copyright Diastrata 2002-2017 - Nous écrire
L'U.C.I.E. - L'Union des Consultants et Ingénieurs en Environnement Suivez Diastrata sur Facebook